Lydie LANCELOT, psychopraticienne transpersonnelle, superviseuse


302 copyright O. BOS
Psychopraticienne certifiée, superviseuse

J’exerce en tant que psychopraticienne transpersonnelle à Saint Valéry-en-Caux en Seine-Maritime (76) et superviseuse. J’interviens auprès d’adultes en séances individuelles et plus particulièrement en groupes mensuels ou en stages ponctuels.

 

Contactez-moi

30 avenue Foch
76460 Saint Valéry-en-Caux

02 35 57 47 52

 


Mon cursus de formation et mes certifications

EurotasPM

  • Licenciée en Sciences de l’Education à Paris V (2000),
  • Praticienne en Rebirth (respiration consciente) (1994),
  • Certifiée en Sexothérapie (Atamenvi) (2007),
  • Formée au Génosociogramme ou Psychogénéalogie (Anne Ancelin-Schützenberger) (2001),
  • Certifiée en Yoga-nidra/Sommeil éveillé (Estrella Pellin) (2003),
  • Certifiée en Thérapie Transpersonnelle par l’IRETT / CesHum (2014).
  • Formée à la psychologie fondamentale transpersonnelle “Le Présent nous guérit” (Atamenvi) (depuis 2003).

 

  • Titulaire du Certificat Européen de Psychothérapie Transpersonnelle (ECTP) de l’EUROTAS,
  • Membre individuel de la FF2P (Fédération Française de Psychothérapie et Psychanalyse).

J’adhère au code de déontologie de la FF2P, ainsi qu’à celui d’EUROTAS et je suis régulièrement supervisée sur ma pratique professionnelle.


Ma pratique professionnelle

Elle s’inspire essentiellement de la théorie du lien, issue du travail reichien d’Elisabeth Kübler-Ross, mis en forme par Georges Kohlreiser et revu par Monique Fradot dans sa vision du deuil. Cette théorie se définit par les notions d’attachement, lien, séparation, deuil qui constituent pour moi, la base du travail thérapeutique quelque soit la technique utilisée puisque c’est ce cycle vivifiant qui va éviter la solitude, la dépression, la dépendance, la maladie, la violence, la folie.

J’appuie également ma pratique sur la théorie des états du Moi en Analyse transactionnelle (A.T.) : Parent-Adulte-Enfant, théorie fondée par Eric Berne, médecin psychiatre américain. En revisitant notre passé, nous retrouvons des situations restées bloquées parce que blessées. Il s’agit donc d’établir de nouvelles bases de relation, d’interaction avec nos différents Etats du Moi pour les revivre dans le présent et les guérir.

Aujourd’hui, je travaille essentiellement dans la vision du Présent nous guérit  développée par Monique Fradot. En effet, ce qui me passionne chez l’être humain, c’est à la fois, la guérison de son histoire dans les processus d’attachement, lien, séparation, deuil et l’incarnation du féminin/masculin guérie, pour permettre à la personne d’accéder au sens même de sa vie dans le présent, là où il n’y a plus de passé et pas encore de futur, là où la joie peut éclore car je suis convaincue que nous sommes faits pour la joie et non pour la souffrance.


Ma spécialisation : la psychothérapie transpersonnelle

Spécialisée dans l’approche du deuil, la vision transpersonnelle me permet de penser qu’en tant qu’êtres humains, nous ne sommes pas limités à de simples enveloppes charnelles animées par quelques instances psychiques et émotionnelles de notre naissance à notre mort. Nous sommes, par l’intermédiaire de notre âme, des êtres reliés à plus grand que nous, au Divin pour certains, à l’Univers pour d’autres. L’accomplissement de nos vies terrestres serait d’aller vers cette complétude horizontale (de la naissance à la mort) et verticale (notre quête de l’essentiel, la recherche du centre de notre vie, le “pourquoi” nous sommes ici) symbolisée dans de nombreuses traditions par l’image de la croix. Cette vision donne une dimension différente de la mort et de tous nos deuils qui deviennent alors des expériences posées sur le chemin de nos vies plutôt que des souffrances. La forme du vivant, nous permet donc d’apprendre encore et encore jusqu’à ce que nous intégrions définitivement que nous ne sommes qu’une manifestation de la Vie qui ne demande qu’à évoluer, libéré de notre ego limitant, pour accéder à la conscience. Par cette approche, il s’agit de remettre de la conscience, du sens dans nos vies, de trouver et de stabiliser la joie de vivre en traversant le processus du deuil et de savourer le présent.

Dans cette vision, l’homme est habité par un besoin de transcendance, un besoin profond, fondamental de sortir du cadre étroit et restrictif de la réalité ordinaire conventionnelle. Il n’y a plus de dualité entre l’homme et l’univers car l’homme sait qu’il est un être en relation avec l’univers. Il n’y a plus d’antinomie entre l’esprit et la matière, puisque tout est “Un” comme nous le disent les grands sages de différentes traditions.

Une psychothérapie transpersonnelle ne se contente pas de proposer un travail sur l’ego, bien que cela soit aussi très souvent une nécessité, tant il est vrai que pour beaucoup d’entre nous, nous devons d’abord structurer un ego faible et peu différencié. Mais dans la perspective de la psychologie transpersonnelle, l’ego n’est qu’un outil, un véhicule au service de qui nous sommes vraiment, de notre essence.

La conscience avec ses différentes modalités est au cœur du transpersonnel. Cette conscience qui vient du fond de notre être, même du fond des âges, et qui surgit parfois malgré nous, est un guide, une source d’informations. C’est elle qui nous donne ces informations fondamentales venant de notre “guérisseur intérieur”.

Cela fait maintenant une quinzaine d’années que je pratique en tant que psychothérapeute puis psychopraticienne transpersonnelle, spécialisée dans l’accompagnement du deuil, de la mort et des expériences dites “extraordinaires”.

Je collabore aujourd’hui avec le Réseau de l’INREES qui dédie sa mission à l’accueil et l’écoute de personnes vivant des expériences extraordinaires (réponse aux courriers, animation de groupes).

N’hésitez pas à me contacter pour tout renseignement complémentaire ou pour obtenir un rendez-vous.


Voici un article sur la psychothérapie transpersonnelle publié dans MonPsy par Psychologies Magazine : https://monpsy.psychologies.com/Bien-choisir-mon-psy/Les-grandes-methodes-therapeutiques/Therapie-transpersonnelle

Quelques documentaires qui inspirent ma pratique :